default logo

La NÉGATION RELATIVE

I - NE employé seul

« Elle disait souvent : Je n’ose, / Et ne disait jamais : je veux »

(Victor HUGO)

Avant certains verbes (CESSER, POUVOIR, SAVOIR, )

Apparaît en filigrane une incomplétude de la négation

- Malgré mes efforts, je n’ai pu achever ce dossier à temps.

- Il n’a cessé de pleuvoir depuis ce matin.



Au sein de TOURS CONSACRÉS

- AVOIR dans des constructions spéciales :

  • suivi de QUE + infinitif : - Nous n’ avons que faire de ses théories.
  • suivi de CURE : - Nous non plus n’ en avons cure.


Dans certaines LOCUTIONS FIGÉES ( emploi obligatoirement seul )

- À Dieu ne plaise !

- Qu’à cela ne tienne.

- Si je ne m’abuse.



II - Le NE dit EXPLÉTIF

« C’est de souffrance et de bonté / Que sera faite la beauté Plus parfaite que n’était celle / Qui venait des proportions »

(Guillaume APOLLINAIRE)

Facultatif, la présence d’une idée de négation le justifie dans des propositions :

COMPARATIVES ( avec PLUS, MOINS, ... QUE )

- Mes nuits sont plus belles que ne le sont vos jours

- Le résultat est moins bon que nous ne l’espérions

COMPLÉTIVES, dotées d’une idée de CRAINTE1, et construites SANS NÉGATION ...

- Je tremble que l’ennemi n’ arrive

- Ensemble, nous ferons tout pour empêcher qu’ il ne vous nuise



... ou évoquant un DOUTE2, et construites À LA FORME NÉGATIVE

- Je ne nie pas que votre fils ne soit un bon élève

- Il ne tient qu’à lui qu’ il ne mette les bouchées doubles d’ici à septembre



ou contenant certaines LOCUTIONS CONJONCTIVES, telles

- AVANT QUE

« Avant que tu ne m’accuses » ( trad. de Eric CLAPTON )

- À MOINS QUE

Tu es mort, à moins que tu ne parles



Encore ces emplois ne sont-ils jamais obligatoires.

C’est néanmoins à leur usage que l’on reconnaît la langue soignée

LE DOCUMENT COMPLET EST RÉSERVÉ AUX INSCRIT(E)S